Asie

Afghanistan

Extraits (2003)

Un pays libre, mais seulement pour moitié de ses ressortissants. Bien qu’il faille se garder de l’a priori ethnocentrique, je subodorais quelques difficultés  avec mon projet de réaliser des portraits de femmes dans le coin…

je me suis souvenu d’une réflexion d’une jeune Berbère qui m’avait troublé, il y a vingt ans, lors d’un séjour dans le Haut Atlas marocain: « Chez nous, le statut le plus envié en matière d’autonomie féminine est celui de veuve de guerre, car il confère, en plus d’une vraie liberté, le droit à une pension! » Ici, il n’y a pas à proprement parler de vraie liberté, et encore moins de pension, mais ce ne sont pas les veuves qui manquent. De fait, il s’avéra plus aisé de convaincre des veuves de poser pour des photos et des dessins; outre le fait que ces dames me racontèrent par le témoignage de leurs destinées les vingt-cinq dernières années de conflits afghans: la veuve dont le mari fut exécuté par les Russes, celle qui perdit le sien lors d’un dommage collatérale américain, deux autres, assassiné par les Tâlebân ou tué par une roquette lors de la guerre civile; ou encore cette dernière, séparée de son homme enfermé à Guantanamo…

-in Afghanes-

Carte d'Afghanistan, 2004. Gouache sur papier, 64 x 50 cm

Kobra, 2004. Gouache sur papier, 34 x 37 cm - Gouache sur papier, 46 x 37 cm

Ruya, Afghanistan, 2004. Photo rehaussé à la gouache, 19,5 x 29 cm
X