Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.

EN COURS

Centre de la Vieille Charité, MAAOA


Sahara, mondes connectés

Retrouvailles, 2014

Camp de réfugiés d’Intikane, Niger
Huile sur papier, 76 x 57 cm (détail)

Titouan header arrow
Retour aux expos
Centre de la Vieille Charité, MAAOA
Sahara, mondes connectés

Du 10 Mai
au 1 Septembre 2019

L’exposition « Sahara, mondes connectés » est née d’un dialogue entre l’artiste Titouan Lamazou et l’historien à l’IRD Charles Grémont autour de la question centrale de la mobilité dans le désert du Sahara.

 

Titouan Lamazou sillonne les régions d’Afrique depuis de nombreuses années. Il aborde les personnes et les paysages au rythme de ses réalisations picturales. Ses pérégrinations l’ont souvent amené dans le désert du Sahara, la plus grande étendue de terre aride d’un seul tenant dans le monde. Les œuvres de Titouan présentées nous proposent une expérience personnelle de cette mobilité, matérialisant le regard de l’artiste voyageur.

L’exposition mêle de magnifiques objets ethnographiques issus de collections prestigieuses du musée du quai Branly-Jacques Chirac et du musée d’ethnographie de Neuchâtel. On y retrouve aussi des objets du quotidien, des réalisations audiovisuelles et bien d’autres œuvres d’artistes contemporains comme Hicham Berrada, Romuald Hazoumé ou Leila Alaoui.

Cette exposition au centre de la Vieille Charité de Marseille s’inscrit pleinement dans la démarche du Bateau-atelier de Titouan Lamazou. Véritable outil porteur d’espoir, de partages et de rencontres, le Bateau-atelier accompagnera artistes et scientifiques pour qu’émergent des regards pluriels convoquant l’art et la science. Depuis cette plateforme nomade, seront alors diffusés leurs travaux, leurs expériences, relais de sensibilisation d’un vaste public à la beauté et la fragilité de nos  écosystèmes. Ce Bateau-atelier a vocation à devenir une véritable institution artistique itinérante pérenne, internationale et éducative. Il naviguera sous le haut patronage de l’UNESCO.

Back to top