Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.

Niger


2014-2015

Nuit étoilée à Tiguidit 4, 2015

Désert de l'Air
Huile sur toile (détail)

Titouan header arrow
Retour aux voyages
Niger
2014-2015

Agadez

Agadez, la « porte du désert », carrefour ancestral des routes sahariennes empruntées par les commerçants caravaniers, les éleveurs nomades, les gens de lettres et de religion. 

Extraits

Aujourd’hui, des files d’énormes camions chargés jusqu’à la garde relâchent aux abords de la ville, à la croisée des routes sahéliennes du sud et de celles du nord, vers l’Algérie ou la Libye. D’autres populations, issues de nouveaux phénomènes migratoires, convergent sur le même axe vers Agadez : les migrants des conflits, les exilés des sécheresses ou de la misère se croisent dans un sens sur les chemins du Maghreb et parfois de l’Europe, et dans l’autre sont refoulés de ces contrées. Le songhay était la langue dominante au XIXe siècle, qui se mêla peu à peu avec le tamasheq des Touaregs. On parle aujourd’hui, à Agadez, des idiomes du sud (…) Depuis une vingtaine d’années, on entend aussi en ville les langues toubou, béribéri et arabes de l’est et du nord-est du Niger, du Tchad et de la Libye. 

On y côtoie enfin les parlers de ces voyageurs de fortune ou d’infortune qui partent et reviennent, les migrants d’Afrique de l’Ouest et centrale, du Cameroun, de la Sierra Leone, du Ghana, jusqu’au lingala de la République démocratique du Congo... Agadez est une Babel du désert où, paradoxalement, règne une insigne douceur de vivre. Mais on y devine le jargon des expatriés internationaux de Frontex – la sentinelle de l’Union européenne – ou de l’Organisation internationale des migrations. De nouveaux venus qui rôdent dorénavant, avec la prétention – totalement antidémocratique – de restreindre le droit fondamental de tout un chacun à se mouvoir comme il lui plaît.

Œuvres

Niger 788
Nuit étoilée à Tiguidit 3, 2014

Désert de l'Air, Agadez, Niger
Huile sur toile
152 x 108 cm

Niger 790
Nuit étoilée à Tiguidit 2, 2014

Désert de l'Air, Agadez, Niger
Huile sur toile
152 x 108 cm

Niger 792
Nuit étoilée à Tiguidit 4, 2014

Désert de l'Air, Agadez, Niger
Huile sur toile
152 x 108 cm

Niger 794
Nuit étoilée à Tiguidit, 2014

Désert de l'Air, Agadez, Niger
Huile sur toile
152 x 108 cm

Niger 796
Tambola, 2014

Agadez, Niger
Huile et photographie sur toile
56 x 40 cm

Niger 798
Championnat national, 2014

Agadez, Niger
Huile sur papier
56 x 76 cm

Niger 800
Agadez, 2014

Niger
Acrylique sur papier
49 x 64 cm

Niger 802
Les chercheurs d'or, 2014

Agadez, Niger
Huile et photographie sur toile
62 x 95 cm

Cartes

Niger 782
Proverbes et écritures tifinagh, 2015

Huile sur papier
56 x 76 cm

Niger 783
Routes commerciales, transhumances et trafics, 2015

Huile sur papier
56 x 76 cm

Making-of

Illustration Making Of
Falaise de Tiguidit 1, 2014

© Bruno Pellarin

Illustration Making Of
Falaise de Tiguidit 2, 2014

© Bruno Pellarin

Illustration Making Of
L'envers du décor, 2014

© Bruno Pellarin

Illustration Making Of
Vent de sable sur l'Aïr, 2014

© Bruno Pellarin

Livres

Back to top